en savoir plus

projet liste emails en promotion !

La formation est sur le point de se refaire une beauté... Tu peux rejoindre le programme avant fermeture des portes et profiter des bonus pour l'occasion !

Développement personnel

Arrêter de se justifier sur ces 5 choses

Je crois qu’il nous arrive à tous de devoir nous expliquer pour des choses, qui ne concernent que nous. On devrait arrêter de se justifier sur nos choix personnels et notre mode de vie. Peu importe à quel point nous avons besoin de compréhension et de soutien, certaines choses ne nécessitent pas d’approbation extérieure. Je pense […]

22 mai 2018

apprendre à gérer ses finances comme un pro

faut-il souscrire à canva pro ?

comment se lancer dans l'affiliation en 2023

en tendance :

je m'appelle safia

Mon but avec ce site internet est de t'aider à développer ton business en ligne non seulement grâce au podcast, mais aussi grâce à des méthodes qui ne sont pas énergivores.

hello,

Prêt.e à lancer ta newsletter ?

JE ME LANCE

Inscris-toi gratuitement à la masterclass et créé ton système d'emailing rentable

5 choses pour lesquelles il faut arrêter de se justifier

Je crois qu'il nous arrive à tous de devoir nous expliquer pour des choses, qui ne concernent que nous. On devrait arrêter de se justifier sur nos choix personnels et notre mode de vie. Peu importe à quel point nous avons besoin de compréhension et de soutien, certaines choses ne nécessitent pas d'approbation extérieure. Je pense que l'une des choses les plus importantes est de vivre une vie intentionnelle. De pouvoir faire et être à l'aise avec nos propres choix et surtout d'avoir une bonne compréhension de nos valeurs, priorités et objectifs.

5 choses pour lesquelles il faut arrêter de se justifier

La façon dont vous dépensez votre argent

Les gens aiment discuter et juger la situation financière des autres. Que ce soit des amis, voisins, collègues et depuis l'avènement internet même de parfaits inconnus. Personne n'a à vous donner des conseils non sollicités sur la façon dont vous devriez dépenser votre argent. Vous en faites ce que vous voulez. Si vous avez envie de dépenser votre argent dans des chaussures, des voyages, du maquillage, des restaurants ou autres… C'est votre affaire. C'est de l'argent que vous avez gagné à la sueur de votre front, c'est pourquoi il faut arrêter de se justifier sur ses décisions. Ce sont les vôtres.

La façon dont vous vous habillez

Je pense que beaucoup de gens se conforment aux “tendances” à cause du regard des autres et des remarques qu'ils peuvent recevoir. Les gens qui jugent sont souvent perturbés parce que ce qu'ils voient n'est pas traditionnel. Mais cela ne doit pas vous empêcher d'utiliser la mode et le style comme un moyen d'expression. Comme une manifestation de votre personnalité et de votre esthétique.

Si vous avez envie de ne porter que du noir et des couleurs neutres faites-le. Si au contraire vous avez envie d'un style plus prononcé de type kawaii ou je ne sais quoi, portez-le. Personne n'a à vous dire quel vêtement ou quelle couleur vous devez porter. L'important c'est que vous mettiez des vêtements dans lesquels vous vous sentez bien. Et qui vous ressemblent. Tout simplement.

Article lié : 5 choses à garder en tête en période de doute

Vos rêves et projets

Rêver et avoir des projets fait partie de la vie. Et aucun rêve n'est ridicule, sachez-le. Même si votre rêve/projet n'est pas conventionnel, unique ou même traditionnel. Chaque personne a des rêves et des envies. S'il y a une chose que vous devez garder en tête c'est que vous n'avez pas à justifier vos rêves auprès de qui que ce soit. Ils ne concernent que vous. Ne les laissez pas tomber parce qu'il n'y a rien de pire que les regrets.

On a qu'une vie, pourquoi prendre le risque de passer à côté ? Vous n'avez absolument pas besoin de justifier vos rêves ou de les mettre de côté à cause de ce que les autres peuvent penser. Vivez votre vie, vos rêves vous appartiennent et ils ne dépendent que de vous.

Votre vie professionnelle

Celui-là me concerne directement. Quand j'ai obtenu mon bac je ne savais pas ce que je voulais faire. J'étais perdue et la seule solution que j'ai trouvé était d'aller en fac de droit. Mais au fil des années j'ai rapidement compris que je n'aimais pas cela, que ce n'était pas mon rêve et que je n'allais pas faire carrière dans ce domaine. Mais je suis allée jusqu'au bout, parce que je ne savais pas quoi faire d'autres, et que vis-à-vis de mes parents, il valait mieux que j'ai un diplôme. Une sécurité.

Quand je me suis lancée à mon compte j'ai dû m'expliquer face à certaines personnes ou certains membres de ma famille qui ne comprenaient pas ma décision. J'étais convaincue que c'était ce que je voulais faire et me justifier sans cesse devenait fatigant. Ce qui compte c'est que j'aime ce que je fais et que je sois heureuse. Chaque personne à ses projets et ses priorités. Pour certains c'est de gagner beaucoup d'argent, pour d'autre c'est d'être libre, célèbre, responsable d'une équipe… Peu importe ce qui vous motive, suivez votre propre chemin. Vous devez vivre votre vie pour vous, par pour quelqu'un d'autre.

Article lié : 5 excuses à arrêter de se donner

Votre façon de vivre

Pourquoi vous n'êtes pas mariées, pourquoi vous n'avez pas d'enfants, le fait que vous ne mangiez plus de produits d'origines animales… Toutes ces choses qui concernent votre vie personnelle, vos convictions et vos choix ne doivent pas vous mettre dans une position gênante. Vous ne devez d'explications à personne. Chaque individu est différent, cela ne devrait pas être souligné comme quelque chose de négatif. Au contraire, l'adversité fait du bien.

Avez-vous tendance à vous justifier sur certaines choses ?

+ VOIR LES COMMENTAIREs

- Hide Comments

ajouter un commentaire

  1. Elo dit :

    Je suis bien d’accord avec toi sur bien des points…
    J’ai quasiment toujours bossé dans la restauration, et mes amis me disaient souvent que les horaires c’est chiant, que je ne suis pas dès les débuts de soirées etc… Depuis 3 mois je bosse dans le commerce, oui je suis plus disponible pour les soirées (qui ne se font pas tous les weekends) mais je suis célibataire sans enfants face à mes amis qui sont tous en couple avec des enfants, et là je cherche un nouveau boulot et dans la restauration parce que j’aime ce métier, et que c’est comme ça, j’aime ça. Tout le monde ne comprend pas mais je fais ce que je veux, ce n’est pas les autres qui vont me payer mes factures ou mes futurs projets…
    Tout comme j’étais en couple pendant 8 ans et je n’ai cessé d’entendre ” à quand un appartement avec ton chéri ? ” ” à quand un bébé ? ” etc etc… Un certaine pression social (j’en ai fais un article d’ailleurs) qu’on me mettait parce qu’on faisait pas comme tout le monde (alors qu’eux même à ce moment là ne faisaient pas d’enfant ou autre…) mais je crois que malgré ça on peut pas toujours jeter la pierre sur les autres, on a tous dis ce genre de chose à un de nos amis/proche etc… Alors j’essaie de faire des efforts de mon côté, de changer ma façon de voir et penser les choses même si les habitudes sont pas toujours facile à changer 😉

    • C’est vrai que quoi que l’on fasse il y aura toujours ces questions, mais je pense qu’au lieu de les laisser être posée constamment et de devoir trouver des explications sur des choses qui pour nous sont évidentes est vraiment lassant. En tout cas j’espère que tu retrouveras du boulot dans la restauration et que tu feras vraiment un job qui te plait! 🙂

  2. Mon Journal Doré dit :

    Article qui fait du bien, j’ai eu énormément besoin de me justifier par rapport à mon parcours professionnel (peu anodin car j’ai abandonné des études d’économie pour passer un CAP pâtissier et je travaille aujourd’hui dans l’administration^^).
    Le passage sur les rêves m’a beaucoup parlé, mon entourage a tendance à considérer mes rêves comme idéalistes et inaccessibles, malgré tout, je m’accroche 🙂

    • Tu as bien raison, ça a été mon cas aussi on ne m’a absolument pas prise au sérieux. Mais le fait de rester déterminée et d’aller au bout des choses les aide à comprendre à quel point ça compte pour nous 🙂

  3. Sarah dit :

    Il m’arrive des fois de me prendre des réflexions sur comment je gère mon argent. Je ne cherche pas à me justifier, je bosse, je mérite mon salaire et je le dépense comme bon me semble! Ça fait du bien de lire un article comme le tien, je me reconnaît totalement ?

  4. Diane dit :

    hello Safia, cet article feel-good fait du bien à lire! j’en avais besoin!
    bisous x

  5. Nina dit :

    Coucou Safia, comment tu vas ma belle?
    Encore un sujet d’article très intéressant comme à chaque fois et toujours bien élaboré,
    Moi je fais partie de ces personnes ”faibles” qui a besoin de se justifier pour çi et ça…
    Je n’aime pas qu’on me juge , même si ça m’arrive tous les jours (je pense… souvent du moins) , les jugements se portent souvent sur ma façon de m’habiller, je m’habille assez jeune pour une femme de 45 ans, on me juge sur ma situation professionnelle qui est inexistante et mon entourage (amis, famille) me critiquent sans cesse…
    Mon mari est tout le contraire de moi, et ne se sent pas dans le besoin de se justifier en permanence.
    Des bisous et bonne fin de semaine à toi,

    • Peut-être qu’il pourrait t’aider à, comme lui, passer au dessus de ces remarques ?
      L’important c’est que tu te sentes bien dans tes basket, si tu es à l’aise avec ta façon de t’habiller ne t’attarde pas sur les réflexions des autres, parfois on en reçoit par jalousie tu sais. Tu n’as pas besoin de l’approbation des autres pour vivre Nina, c’est ta vie, t’en a qu’une autant faire ce qui te rend heureuse 🙂

  6. Claire dit :

    Coucou,

    Je vois de plus en plus d’articles traitant de ce phénomène qu’est la “justification de sa vie”. MERCI !!!
    Parce que perso, oui, je n’arrête pas de me justifier, de donner mes raisons de vivre une vie que je dirais “normale” : j’ai 36 ans. Je vis en couple depuis 6 ans. En appartement. Je ne suis pas mariée. Je n’ai pas d’enfant. Je n’ai pas de chat. Je n’aime pas porter de robe ni de jupe, ni de chaussures à talons.

    Dans l’ordre, on me demande : pourquoi on n’est “toujours” pas mariés. Pourquoi on n’a “toujours” pas de bébé. Pourquoi, si on adore les chats avec mon chéri, on n’en a “toujours” pas. Que c’est carrément bizarre que je n’aime pas les robes ni les jupes, ni les talons.
    Ce qui m’agace, c’est que ce sont des personnes qui ont l’air d’être ouvertes d’esprit, tolérantes. Mais qui ont apparemment un ordre de vie à respecter, et que si tu ne rentres pas dans cet ordre de vie, tu es un peu “hors du clan” :S
    Ce qui m’agace, c’est que ce genre d’attitude me fait penser que justement, ma personnalité est que je sois davantage ouverte d’esprit que ces gens.
    Un enfant, un mariage, un chat, n’est pas une fin en soi, dans un couple.
    Et quand on leur répond ce genre de choses, en général, ça calme les choses. En gros, ça leur cloue le bec.
    Mais c’est fatigant à la longue. Parce qu’on a la sensation de ne pas être inclus dans leurs vies alors que ce sont des amis.

    • Finalement oui, ces personnes ouvertes d’esprit ne le sont pas autant que nous. Inconsciemment (ou consciemment) leurs vie est déterminée par cette “logique” sociale qu’on leur inculque depuis toujours. Et prendre une décision différente c’est être à l’écart ou être bizarre.. C’est bien dommage.

  7. Hello ma Safia !
    J’ai effectivement du justifier mes choix dans mes études et donc dans mon parcours professionnels ! Mais peu importe ce que les autres disent j’applique toujours ce qui me semblent bon pour moi !
    Bisous <3

  8. Coucou ma Safia,
    Malheureusement je crois que c’est la société qui veut ça, se justifier constamment sur tout, s’excuser de ne pas être comme tout le monde, dans notre vie, notre boulot etc… On est comme on est et si ça ne plait pas ça revient au même, le principal c’est que nous soyons heureux et puis c’est tout.
    C’est fatiguant à la longue! Même moi au niveau du boulot, certains amis et membre de ma famille, ne comprennent pas que je ne bosse pas en crèche, que je ne reprenne pas mes études etc… mais je fais ce que je veux et au bout d’un moment je m’énerve et j’envoie tout le monde chier, il n’y a pas d’autres mots désolée. J’aime mon boulot, je suis indépendante et ça me suffit.
    Bisous bisous <3

  9. Par rapport à ce que je mange oui.
    Je suis totalement de ton avis, pourquoi devrions nous devoir nous justifier alors que ces notre vie.En ce moment ma soeur me soul parce que j’ai envie de partir quelques jours à l’étranger mais c’est cher, mais je n’ai qu’un SMIC, mais mon chéri n’a pas de revenu pour le moment … Oui et alors ? j’ai un peu d’argent de côté, pourquoi ne pourrais-je pas en profiter pour partir un week-end à Rome ?
    Pourquoi devrais-je rester en France ? …
    Bref tu as tout à fait vu juste, on doit se justifier pour beaucoup trop de choses, qui au final finissent souvent par nous faire culpabiliser, c’est génial.

    Je te fais des bisous
    à +

  10. C.C. dit :

    Arrêter de me justifier, c’est une des meilleures résolution que j’ai pu prendre car avant, je me justifiais sans qu’on me le demande, je me justifiais même de me justifier quand on me le reprochait, c’est pour dire !!!
    Bon article, j’ajouterai cependant un point.
    Quand la famille, les amis, les proches, nous posent des question : “à quand un appartement, à quand un bébé, à quand un mariage, pourquoi ce choix” etc, on a tendance à imaginer qu’il s’agit d’un jugement, ou d’une demande de justification alors qu’en fait, c’est juste que les gens s’intéressent à nous, veulent savoir des choses sur nous, sans qu’il y ait forcément de mauvaises intentions, des jugements, des déceptions.
    Je pense qu’on prend trop souvent ces questions comme des demandes d’adéquations à la société, alors qu’en fait si on répond juste : “parce que ça me plait, parce que j’en n’ai pas envie”, les gens sont souvent très compréhensifs.
    Arrêtons de tout prendre mal, laissons les autres nous poser des questions et répondons comme ça nous chante.
    Ce sont les “tu devrais” qui sont néfastes, pas les “pourquoi” ni les “à quand”.

  11. Mary dit :

    Je suis retraitée, avis à toutes les jeunes femmes, vivaient comme bon vous semble, et vos projets gardez les pour vous, avant de les réaliser. Personne, je dis bien personne vous dira que ce que vous faites est bien, même si vous êtes aimables avec eux, Tout y passe, “le compagnon de vie, les enfants ou non, attention plus tard viendront les petits enfants ou non, vos études,puis les études de vos enfants, si vous achetez un bien avec un crédit sur le dos, ce bien est forcément horrible, les voyages si de temps en temps vous partez ça ne va pas, envie de rester chez soi non plus. (Vous avez envie de hurler je me mèle de vous moi) par respect vous ne le dites jamais, grande erreur dîtes tout de suite ce que vous pensez, si vous ne le faites pas, un jour viendra ou vous vous éloignerez de tous ces négatifs soit, mais dans votre esprits resteront chaques phrases que vous n’avez pas exprimer, ET EUX : et bien âgés et tout aussi médisants.

  12. Callistta dit :

    Je suis célibataire sans enfants et je vais avoir 40 ans.
    C’est mon choix.
    Et souvent autour de moi j’ai les mêmes réflexion ” a quand le chéri ” a quand les enfants” a quand ton apart” car oui je suis une tanguy pour certains car je vit avec ma mère.
    je paye un loyer à ma mère hein et je participe aux tâches.

    J’ai tendance à me justifier auprès dès gens mais j’essaie d’améliorer cela.

  13. Marie Kiwi dit :

    Je tombe par hasard sur votre blog (merci Pinterest 🙂 ) et pas plus tard qu’hier j’ai pris mon après-midi. Une collègue me demande “et qu’as-tu de prévu cet après-midi?” Non mais de quoi je me mêle! J’ai dû lui dire résignée que j’allais faire les magasins mais qu’est-ce que cette question me saoûle! Et le problème c’est que j’ai vraiment du mal à arrêter de me justifier pour un oui ou pour un non!

  14. C dit :

    Bonsoir,
    Mon mari et moi travaillons depui une vingtaine d’années dans la Grande Distribution « boulot de merde » comme dit ma belle famille… Depuis que nous sommes ensemble, on nous a toujours répété de faire un travail comme mon beau frère et belle sœur (fonctionnaires cantine et administratif de l’Éduc. Nation.), de faire les choses comme eux, on dépense mal notre argent, ils leur arrivaient de prévoir des choses pour nous ou pour NOS enfants, se justifier de telles ou telles choses, de nos tenues vestimentaires ou apparences…. Nous avons appris de cette expérience : espacer les visites et contacts, ne rien raconter de notre vie et projets, en dire le moins possible … Résultat : un bien fou, le bonheur !!!! En fait, c’est triste à dire mais moins on les voit mieux on se porte….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parcourir par catégorie

entrepreneuriat

développement personnel

PODCASTING

Tous mes conseils pour générer des revenus en ligne.

Les stratégies pour lancer et développer ton podcast

Travailler sur soi, sur son état d'esprit et son énergie.

À lire absolument

Je suis Safia, votre mentore en podcasting !

Je suis une entrepreneure, une podcasteuse et une voyageuse régulière. Ma mission est d'aider les femmes à s'émanciper et à développer un business en ligne rentable qui va appuyer leur indépendance financière.

en savoir plus

hey !

Télécharge mon guide pratique

Si tu souhaites développer une communauté engagée et créer un contenu vivant que l'on peut consommer à tout moment, le podcast est fait pour toi ! Découvre dans ce guide de 15 pages comment te lancer sereinement.

guide gratuit

3 étapes pour lancer son podcast

    accueil
    ressources

    © 2022 collective corp | PHOTOS : MARGAUX DURAND    | Mentions légales | politique de confidentialité  | SITE CREDIT 

    podcast
    contact

    CE SITE NE FAIT PAS PARTIE DU SITE WEB FACEBOOK OU DE FACEBOOK, INC. EN OUTRE, CE SITE N’EST PAS ENDOSSÉ PAR FACEBOOK EN AUCUNE FAÇON. FACEBOOK EST UNE MARQUE DÉPOSÉE DE FACEBOOK, INC.