MASTERCLASS GRATUITE : Lancer un podcast en toute simplicité

je m'inscris !

Développement personnel

Comment surmonter un moment gênant et l’oublier ?

Nous avons tous déjà vécu un moment gênant, voire plusieurs. Des situations malaisantes à la plage, de superbes chutes devant tout le monde dans la rue, ou une réponse complètement hors sujet à une question, je pense que tout cela vous parle. Pour certains, ces moments embarrassants peuvent être difficiles à gérer. Surtout si vous […]

comment se lancer dans l'affiliation

faut-il souscrire à canva pro ?

le mindset qui m'a permis d'atteindre mes premiers 100k

en tendance :

je m'appelle safia

Mon but avec ce site internet est de t'aider à développer ton business en ligne non seulement grâce au podcast, mais aussi grâce à des méthodes qui ne sont pas énergivores.

hello,

Prêt.e à lancer ton podcast ?

JE ME LANCE

Inscris-toi à mon training gratuit qui vous permettra de passer en revue les 3 étapes à prendre en compte avant de vous lancer !

Comment surmonter un moment gênant ?

Nous avons tous déjà vécu un moment gênant, voire plusieurs. Des situations malaisantes à la plage, de superbes chutes devant tout le monde dans la rue, ou une réponse complètement hors sujet à une question, je pense que tout cela vous parle. Pour certains, ces moments embarrassants peuvent être difficiles à gérer. Surtout si vous avez tendance à y penser beaucoup et à vous épuiser émotionnellement. Mon article est donc là pour vous aider à relativiser et à prendre du recul, à surmonter un moment gênant et à l’oublier. De sorte que vous ne soyez plus submergé par l’humiliation le jour où vous devrez affronter des circonstances délicates.

Arrêter de se focaliser sur le malaise

Soyons honnêtes, trop réfléchir est vraiment épuisant. J’ai passé beaucoup de nuits à penser, à me repasser des scènes et à imaginer la façon dont j’aurais dû réagir. Et c’est totalement humain. Mais trop ressasser peut finir par nous faire psychoter et surestimer l’embarras engendré. On aura tendance à voir les choses de manière beaucoup plus graves et exagérées que ce qu’elles sont en réalité. Le moment est passé et on ne peut pas revenir en arrière, alors il faut aller de l’avant.

Ne restez pas figé sur le passé. D’autant plus qu’il est aussi probable que les gens autour de nous ne se soient même pas rendu compte de ce que l’on a fait. Vous focalisez trop longuement sur l’évènement risque de vous faire revivre un sentiment pénible et vous mener à un épuisement émotionnel.



Rester indulgent envers soi-même

En règle générale, nous avons tendance à être assez dures envers nous-mêmes. Particulièrement quand on fait quelque chose d’embarrassant. On s’enfonce dans des sentiments de honte, de culpabilité ou même de colère et nourrir des pensées négatives demeure destructeur. Lorsqu’une situation gênante survient, ayez de la compassion envers vous-même. Traitez-vous avec la même gentillesse que vous auriez envers votre mère ou votre meilleure amie.

Il ne sert véritablement à rien de passer des jours à vous en vouloir. La seule personne qui se souviendra longtemps de cet instant c’est vous.

Pour nous épanouir, nous avons besoin de sécurité, si vous construisez votre mental sur de l’inquiétude, de la dévalorisation, où iriez-vous vous réfugier ? Vous ne pouvez pas vous fuir, alors autant vous préserver de votre sinistre jugement.

Le moment est définitivement passé et quoiqu’il arrive, vous finirez par vous accepter et vous aimer. Les erreurs font partie de la vie et nous permettent de forger notre expérience, de grandir et d’être la personne mature que l’on souhaite devenir.

Éviter les pensées négatives

Ne dramatisez pas la situation, ne dit-on pas que le ridicule n’a jamais tué personne ? Parfois, les pensées négatives sont les seules coupables de la gêne ressentie. Ce qui est sûr c’est qu’elles sont invalidantes, car elles nous empêchent de rectifier un embarras par de l’autodérision libératrice. Je vous en parlais dans un article il y a peu de temps, mais les idées noires, si elles sont difficiles à stopper, peuvent être diminuées. Et il est important de travailler là-dessus parce qu’elles peuvent vraiment nous empêcher d’avancer. D’être qui nous sommes et surtout nous ruine le moral. Vous avez eu un moment gênant et alors ? Vous avez le droit de vous en vouloir si votre maladresse a blessé quelqu’un. Toutefois, même dans ces conditions, il suffira de vous excuser pour redresser vos torts. Et si la honte n’implique que vous, eh bien tant mieux, on l’oubliera encore plus vite. Vous avez subi des moqueries ? C’est un réflexe parfois idiot et intentionnel, parfois c’est juste un rire incontrôlé. Dans tous les cas, personne n’en est à l’abri, même les plus illustres d’entre nous en sont victimes un jour. La seule chose raisonnable à faire, c’est de passer à autre chose. Alors, reprenez-vous et arrêtez de vous en vouloir.

Ce moment gênant ne définit pas ce que vous êtes

Une gaucherie ou une erreur ne définit pas ce que vous êtes. Quand on vit un moment relativement embarrassant, on a tendance à croire qu’il sera gravé dans notre mémoire pour toujours. Il faut créer une certaine séparation entre vous et la situation. Oui, vous avez fait quelque chose de gênant, mais cette action ne vous définit pas. Même les personnes les plus médiatiques ont vécu des chutes spectaculaires devant des milliers de personnes, c’est arrivé à Madonna, Rihanna, Beyoncé. Bien que leurs gamelles aient été filmées et relayées, je doute que ce soit la caractéristique que l’on retienne d’elles. Tout comme ces célébrités, vous êtes et vous valez plus que ça. Ne l’oubliez pas.

Rigoler un bon coup !

Parfois prendre du recul fait énormément de bien. Et reconnaître ses erreurs peut-être l’occasion de bien rire… Toute seule ou avec vos amis. Ce sera une drôle d’histoire à raconter dans des soirées entre proches. Dans ce genre de situation, la meilleure façon de se défendre et de rester digne reste l’autodérision. De plus, une bonne rigolade évacue les angoisses et détend l’atmosphère. C’est parfois en essayant de faire comme si rien ne s’était passé que l’on suscite encore plus de ricanements indélicats. Ne vous prenez pas trop au sérieux, vous apprécierez davantage la vie !

Pour finir, il faut bien avouer qu’oublier et surmonter un moment gênant demande un certain laps de temps. D’ailleurs, on ne l’oublie pas forcément, l’enjeu demeure dans notre capacité à le transformer en un souvenir drôle pour tout le monde. Puis, comme on le dit souvent, il n’y a que ceux qui ne font rien, qui ne font jamais d’erreur.

ET VOUS, AVEZ-VOUS DES DIFFICULTÉS À GÉRER UN MOMENT GÊNANT ?

Épingle cet article sur Pinterest!

Comment surmonter un moment gênant ?

 

+ VOIR LES COMMENTAIREs

- Hide Comments

ajouter un commentaire

  1. Lilouuuu dit :

    Merci pour tout ces petits conseils, on en a toutes besoins je pense !
    Gros bisous

  2. Hello ma Safia !!
    C’est clair que ça nous ait déjà toutes arrivées ! Sur le moment on se sent très mal mais à prendre il faut éviter de trop y penser je suis d’accord ^^
    Bisous <3

  3. Sophie's Way dit :

    Ça m’est déjà arrivé d’avoir des moments génants, où sur le coup tu donnerais des milions pour revenir en arrière ! Je pense qu’il suffit d’attendre toujours un petit peu et on finis toujours par en rire ! (Bon, parfois il faut attendre longtemps, mais ça marche toujours !)

  4. Amélie dit :

    Super comme article! J’aurai juste ajouter: RESPIRER UN GRAND COUP! Parfois ça aide vraiment 😉

  5. Noémie dit :

    Je suis quelqu’un qui passe son temps à penser et trop réfléchir sur certaines situations du coup quand je vis un moment génant, je le ressasse en permance c’est horrible :). Mais c’est vrai qu’au final faut savoir être indulgent avec soi-même et se dire que c’est la vie cela peut arriver à tout le monde.

    Noémie xx

  6. Comme toi j’ai aussi passé des nuits à ressasser des situations du jour dans ma tête, à analyser chacune de mes réactions à n’en point finir.
    Aujourd’hui je le fais de moins en moins. Je ne saurai pas vraiment dire comment j’y suis arrivée. Mais faut dire qu’avec l’âge (la meuf qui parle comme si elle était sexagénaire ahahah) j’accorde moins d’importance aux choses. Je prends la vie comme elle est, avec légèreté.
    Merci pour ces conseils en tout cas 🙂

  7. On a tous vécu des moments gênants, sur le coup nous sommes mal mais après on en rigole et c’est comme mieux ainsi d’avoir un peu d’autodérision.
    Bisous bisous

  8. Raphaëlle dit :

    Je suis le schéma type de la psychoteuse, je me remémore la scène encore et encore à en être malade, et je pense que ça ne m’aide en rien, il faudrait relativiser comme tu le dis si bien.
    Beau sujet et merci pour tes précieux conseils

  9. Emmanuelle CM dit :

    Je fais partie des personnes qui repensent beaucoup à une situation, qui ne cessent d’y réfléchir. Comme tu dis, c’est vraiment fatiguant ! Je te remercie pour tes conseils que je vais tâcher de retenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À lire absolument

Je suis Safia, votre mentore en podcasting !

Je suis une entrepreneure, une podcasteuse et une voyageuse régulière. Ma mission est d'aider les femmes à s'émanciper et à développer un business en ligne rentable qui va appuyer leur indépendance financière.

en savoir plus

hey !

Télécharge mon guide pratique

Si tu souhaites développer une communauté engagée et créer un contenu vivant que l'on peut consommer à tout moment, le podcast est fait pour toi ! Découvre dans ce guide de 15 pages comment te lancer sereinement.

guide gratuit

3 étapes pour lancer son podcast