safia gourari

Build Yourself

Créer une newsletter : 8 fausses idées

Créer une newsletter : bonne ou mauvaise option ? Il existe un grand nombre de fausses idées sur les newsletters et le marketing par email. Or, les préjugés nous sabotent, ils nous aveuglent et nous empêchent d’atteindre nos objectifs. Pourtant, cet outil de communication fait partie des plus efficaces et simples à mettre en place. Alors, […]

30 octobre 2019

apprendre à gérer ses finances comme un pro

faut-il souscrire à canva pro ?

7 secrets pour faire décoller son podcast

À NE PAS MANQUER :

je m'appelle safia

Mon but avec ce site internet est de t'aider à développer ton business en ligne non seulement grâce au podcast, mais aussi grâce à des méthodes qui ne sont pas énergivores.

hello,

Le guide ULTIME pour lancer son podcast en moins de 30 jours

télécharger

8 fausses idées sur le marketing par email

Créer une newsletter : bonne ou mauvaise option ? Il existe un grand nombre de fausses idées sur les newsletters et le marketing par email. Or, les préjugés nous sabotent, ils nous aveuglent et nous empêchent d’atteindre nos objectifs. Pourtant, cet outil de communication fait partie des plus efficaces et simples à mettre en place. Alors, de quoi avez-vous peur ? De réussir ? Mon but aujourd'hui est de retirer vos œillères pour vous montrer que vous adressez régulièrement à vos abonnés est facile, ludique et vous permettra de vous connecter plus profondément avec votre audience.

1- Craindre d’embêter son audience

Je pense que c'est la fausse idée la plus répandue. Mais j'aimerais vous rappeler une chose. Pour rejoindre votre newsletter, les internautes doivent :

  • remplir un formulaire d'inscription ;
  • renseigner leur adresse électronique ;
  • vous donner la permission de les ajouter à votre liste d'emails.

C'est donc un choix. Ils ont pris la décision de recevoir votre contenu exclusif, de valeur et utile. N’oubliez pas qu’à travers vos messages, vous allez vous efforcer de servir votre audience généreusement sans contrepartie, ce qui vous donne un énorme avantage. Au départ, personne ne veut dépenser. Mais, le bon vendeur cherche à d’abord résoudre les problèmes de sa cible :

  • faire des économies ;
  • éviter la monotonie ;
  • se distraire ;
  • assurer son avenir…

Et si ce que vous proposez ne plaît plus, un lien de désinscription est disponible en pied de page de chaque email que vous envoyez. Donc, vos inscrits peuvent se désabonner de votre lettre d’information à tout moment.

2 – Créer une newsletter réclame trop de temps et trop d’argent

Normalement, si vous êtes entrepreneure, c'est que vous n'avez vraiment pas peur de travailler ! Très honnêtement, avec une newsletter quand vous savez quoi faire et comment le faire, tout devient très facile. En général les plateformes de marketing par email sont très simples d'utilisation et la création de contenu ne nécessite pas le même investissement qu’un article de blog par exemple. Le format est bien plus court, moins formel et il n’a pas à satisfaire les exigences des algorithmes.

Concernant le coût de la création d’une newsletter, les plateformes sont généralement gratuites jusqu'à 1 000 abonnés. Vous avez donc la possibilité de débuter pour 0 €. En fin de compte, cette fausse idée saute rapidement lorsqu’on se lance. Bien sûr, créer une newsletter nécessite un minimum de travail, mais finalement vous avez juste besoin d'un plan et d’assurance, parce que vous récolterez assez vite le fruit de vos efforts.

Article associé : Pourquoi créer une newsletter ?

3- Optimiser l’aspect esthétique de sa newsletter

J'ai longtemps cru à cette idée reçue et j'ai commencé à me poser des questions lorsque j'ai remarqué que les newsletters de mes blogueuses préférées – Amy Porterfield, Hailey Burckhead, etc. – étaient très simples, très minimalistes. Beaucoup d’entre elles utilisaient ConvertKit. J'ai donc effectué quelques recherches. Il s’avère que Convertkit est la plateforme de marketing par email la mieux notée et ayant le meilleur taux d'ouverture.

La particularité de cet outil d’emailing est que les emails sont très bruts, très simplistes, cela pour une raison essentielle : plus il y a d'images et de graphiques dans les messages, plus ils sont susceptibles d'être marqués comme SPAM. Il devient alors impossible pour vos abonnés de profiter de votre contenu s'ils n'y ont même pas accès. Finalement, ce qui compte c'est la valeur que vous allez apporter dans vos emails, le contenu est vraiment clé. Ne perdez pas de temps sur les artifices ou l'emballage parce que ce n'est pas ce qui compte vraiment.

4- Diffuser obligatoirement un contenu original

En parlant de contenu… Le fait de recycler votre contenu, d’en réutiliser est une bonne chose ! Et cela pour deux raisons :

  1. vous gagnez du temps,
  2. vous améliorez votre ancien travail.

Vous avez la possibilité de modifier les mots clés, les titres, d'ajouter des points importants, de mettre à jour certaines informations, etc. Pour ma part, je reprends par exemple des sujets abordés sur Instagram et je les traite beaucoup plus en détail dans ma newsletter. De plus, si vous souhaitez partager des concepts importants, pensez à l’effet de pratique distribuée. Ce phénomène étudié par la psychologie cognitive montre qu’espacer dans le temps des épisodes d’apprentissage influence grandement la mémorisation.

5- Penser que l’argent est dans la taille de sa liste emails

Oui l'argent est dans la liste de diffusion, mais il n'est pas dans la taille de celle-ci. Ce qui compte c'est la qualité de votre relation avec vos abonnés. Vous pouvez très bien avoir 20 000 abonnés à votre newsletter et ne regrouper que des personnes qui ne sont pas engagées, qui n'échangent pas et qui n'achèteront probablement pas. Tout comme vous pouvez n'avoir “que” 100 personnes dans votre liste emails, mais 100 personnes très engagées et prêtes à investir dans votre business. Pour vous le prouver, voici quelques données :

Les stratégies les plus efficaces pour les campagnes d'email marketing restent la segmentation des abonnés (78 %) et la personnalisation des messages (72 %).

6- Considérer les désabonnements comme un échec

Moi aussi, au début les désinscriptions à ma newsletter me donnaient des sueurs froides. J'en parle d'ailleurs dans mon podcast sur le fait de surmonter sa peur d'envoyer des emails. Mais il ne faut pas dramatiser les désabonnements.

Les personnes qui se désabonnent de votre newsletter vous rendent service parce qu'elles ne sont pas votre audience cible. Elles n'auraient jamais acheté chez vous. Ces personnes vous aident parce que vous économisez du temps et de l'argent. Vous n'avez aucune envie de vous investir dans une promotion auprès d’un public qui n’est pas intéressé par ce que vous allez dire. Puis, ce sera bon pour votre taux de délivrabilité (proportion de mails qui ont atteint leur destination sans tomber dans les spams) puisque le taux d’ouverture l’influencera positivement.

7- Croire que la newsletter n’est pas un système de vente complet

Pour beaucoup, avoir une newsletter c'est récolter des adresses électroniques et envoyer un email d'informations ou récapitulatif de manière occasionnelle. Mais cela ne représente en fait qu'un faible pourcentage du marketing par email.

Votre campagne d’e-mails doit inclure des stratégies qui vous permettent non seulement de développer une liste d'abonnés engagés, mais aussi de construire un outil commercial automatisé qui vous fournit des informations très précieuses sur votre audience. Vous pourrez ensuite utiliser ce contenu pour créer des articles, des podcasts, des posts, etc.

8- Collecter des emails est devenu compliqué depuis le RGPD

Les utilisateurs ont désormais plus de contrôle sur leurs données personnelles, ce qui signifie qu'ils peuvent en savoir plus sur ce qui est fait de leurs données collectées, comment les faire supprimer, etc. Mais cela ne veut pas dire qu'ils ne sont plus disposés à partager des données. Ils les partagent toujours, mais uniquement avec les marques/entreprises en qui ils ont confiance. Parce que ces marques/entreprises sont transparentes, mais aussi parce qu'ils savent qu'ils peuvent obtenir des bonus comme réduction ou dans notre cas du contenu exclusif.

Pour conclure, j’espère que ce coup de pied aux idées reçues vous aidera à justifier votre investissement dans la création d’une newsletter. Si vous recherchez des ressources sur la meilleure manière de vous y prendre, vous êtes au bon endroit. Vous trouverez de nombreux contenus autour de ce sujet sur mon blog ou sur mon podcast Build Yourself.

Quelle fausse idée aviez-vous sur la newsletter ?

Il existe un grand nombre de fausses idées sur la newsletter et le marketing par email. Les fausses idées agissent contre nous, elles nous incitent à croire en des mensonges et nous empêchent de faire des choses qui pourraient en réalité être bonnes pour nous. Identifiez-les dans cet article et reformuler votre façon de penser et votre façon de faire.L’idée aujourd’hui est de briser toutes ces fausses idées pour les remplacer par des pratiques qui récompenseront non seulement votre travail et vos efforts, mais vous permettront de vous connecter plus profondément avec votre audience.Il existe un grand nombre de fausses idées sur la newsletter et le marketing par email. Les fausses idées agissent contre nous, elles nous incitent à croire en des mensonges et nous empêchent de faire des choses qui pourraient en réalité être bonnes pour nous. Cela peut se transformer en une forme d’auto-sabotage. L’idée aujourd’hui est de briser toutes ces fausses idées pour les remplacer par des pratiques qui récompenseront non seulement votre travail et vos efforts, mais vous permettront de vous connecter plus profondément avec votre audience.Découvrez dans cet article les fausses idées qui vous empêchent de développer pleinement votre liste d'emails.Il existe un grand nombre de fausses idées sur la newsletter et le marketing par email. Les fausses idées agissent contre nous, elles nous incitent à croire en des mensonges et nous empêchent de faire des choses qui pourraient en réalité être bonnes pour nous. Cela peut se transformer en une forme d’auto-sabotage. Découvrez dans cet article les vérités qui vous permettront d'obtenir des résultats.
8 fausses idées sur la newsletter et le marketing par email8 fausses idées sur le marketing par email

+ VOIR LES COMMENTAIREs

- Hide Comments

ajouter un commentaire

  1. Evangeline dit :

    Bonjour Safia,
    Merci pour cet article très intéressant. Je souhaiterais mettre en place une newsletter pour mon site mais avec Mailchimp, j’ai l’obligation de mettre mon adresse personnelle, chose que je ne souhaite pas faire pour des raisons de confidentialité et pour ma sécurité.
    Sais-tu s’il existe des services permettant de créer des newsletter mais qui n’obligent pas à communiquer son adresse à ses abonnés ? Sachant que je n’ai pas de locaux d’entreprises ou de boîte postale.
    Je ne sais pas si tu as la solution mais je tente ma chance ^^.
    Bonne soirée et merci encore pour tes super articles.

  2. Sarah dit :

    La fausse idée que j’ai de la Newsletter est le fait d’embêter les gens! C’est peut être la d’où vient ma peur d’envoyer des e-mails à mes abonnées :/

  3. Albane dit :

    Je me suis lancée dans la newsletter il y a quelques mois grâce à tes articles et tes conseils, ça m’a beaucoup aidée et ça fonctionne plutôt bien ! Alors merci d’avoir cassé les fausses idées que je me faisais et de m’aider à me développer !
    Bravo pour ton travail, Safia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rechercher sur le blog

podcasting

blogging

entrepreneuriat

dev perso

Ceci pourrait vous intéresser...

blog
À propos
RESSOURCES FAVORITES

@safiagourari

accueil
podcast

Safia Gourari est une indépendante qui enseigne aux entrepreneuses à transformer leur expertise en une entreprise en ligne rentable. Elle a aidé des milliers d’entrepreneuses à gagner en visibilité et décrocher de belles opportunités. 

Travailler pour soi sans finir en burnout et retrouver la maîtrise de son temps