Podcast Build Yourself

Vivre de son art avec Marie Boudon

Vivre de son art, est-ce bien raisonnable ? Nous avons tous cette image de l’artiste maudit qui parvient péniblement à survivre grâce à ses œuvres. Réussir dans le domaine artistique semble un challenge que très peu de personnes seraient capables de relever. Marie Boudon veut nous prouver le contraire ! Ancienne ingénieure, elle est aujourd’hui aquarelliste et […]

comment se lancer dans l'affiliation

faut-il souscrire à canva pro ?

le mindset qui m'a permis d'atteindre mes premiers 100k

en tendance :

je m'appelle safia

Mon but avec ce site internet est de t'aider à développer ton business en ligne non seulement grâce au podcast, mais aussi grâce à des méthodes qui ne sont pas énergivores.

hello,

Prêt.e à lancer ta newsletter ?

JE ME LANCE

Télécharge mon workbook gratuit pour découvrir les 3 étapes qui vont t'aider à mettre en place ta stratégie de marketing par email

Vivre de sont art avec Marie Boudon

Vivre de son art, est-ce bien raisonnable ? Nous avons tous cette image de l’artiste maudit qui parvient péniblement à survivre grâce à ses œuvres. Réussir dans le domaine artistique semble un challenge que très peu de personnes seraient capables de relever. Marie Boudon veut nous prouver le contraire ! Ancienne ingénieure, elle est aujourd’hui aquarelliste et aide les créatifs en herbe à expérimenter une nouvelle facette de la peinture : fraîche, moderne et amusante. Je vous propose de découvrir le parcours de la créatrice du blog les tribulations de Marie et les raisons qui l’ont poussé à quitter une carrière prometteuse pour enseigner l’aquarelle. Découvrons ses projets artistiques, son évolution et ses meilleurs conseils pour exister et prospérer en tant qu’artiste.

Qui est Marie Boudon ?

Marie est aquarelliste et cheffe d’entreprise. Elle gère le blog les tribulations de Marie où elle propose des initiations à l’art délicat de l’aquarelle. Mais avant ça, elle a suivi une prépa scientifique et 2 ans d’études dans une école d’ingénieur à Grenoble. Elle se destinait donc à une belle carrière d’ingénieure dans le domaine des énergies renouvelables. Pourtant, au bout de 3 ans d’exercice, elle a décidé de changer de vie pour devenir une artrepreneur. Son parcours atypique se révélera, j’en suis certaine, très inspirant pour celles et ceux qui rêvent de pouvoir vivre de leur talent artistique un jour.

Se passionner pour la peinture à l’aquarelle

Marie a toujours pratiqué des loisirs créatifs, le dessin, le scrapbooking, la peinture acrylique, etc. Elle a découvert l’aquarelle vers l’âge de 12 ou 13 ans, mais ça n’a pas été le coup de foudre au départ.

« Ce n’est pas un médium facile et l’aquarelle avait une image plutôt vieillotte. »

C’est plus tard, lorsqu’elle a dû partir à Stockholm en Erasmus qu’elle a eu l’occasion de pratiquer cet art autrement. Inspirée par une nouvelle approche, plus moderne et spontanée de peintres suédois ou anglo-saxons, elle s’y est remise.

Elle commença alors un blog pour raconter ses découvertes, son voyage, ses coups de cœur… c’est ainsi que naitront Les tribulations de Marie. De retour en France, en 2015, elle continue de peaufiner son style et sa technique artistique.

Quitter son métier d’ingénieur pour enseigner la peinture

En dépit de sa nouvelle passion, Marie avait développé un vrai projet autour de ses études d’ingénieur. Elle nourrissait en parallèle un véritable intérêt pour les écoquartiers : comment utiliser les données d’un quartier pour optimiser le flux énergétique, la mobilité, etc. Elle optera donc, dans un premier temps, pour le choix de la raison : la suite logique de son parcours.

« Je ne pouvais pas changer de voie sur un coup de tête, sans stratégie ni planification, après m’être engagée dans 5 ans d’études financées en partie par mes parents ! »

Elle finit par décrocher un premier CDI en tant que chef de projet après 6 mois de recherche. Toutefois, sa nouvelle activité de blogueuse créative ne s’essoufflera pas, elle continue d’alimenter son blog tous les weekends et y publie de nouvelles œuvres régulièrement.

Son blog finit par attirer l’attention, début 2017. Une maison d’édition lui fait une première proposition : écrire un livre sur une pratique plus moderne de l’aquarelle. À l’époque, il existait très peu de contenu francophone sur le sujet. Puis, elle reçoit très vite une deuxième proposition de la part d’une autre maison. La quasi-instantanéité de ces offres de projet couplé à de nombreux signes du destin poussera Marie à suivre sa légende personnelle 🌟😉. Il était devenu en effet trop complexe de concilier l’écriture de ces livres avec son activité d’ingénieure, il fallait faire un choix et se préparer à une transition.

Marie démissionne, alors qu’elle venait de recevoir une promotion et que ses économies lui laisseront uniquement 6 mois pour tenter de vivre de son art.

Développer son activité artistique en enseignant la peinture

Lors de ce saut dans l’inconnu, la première préoccupation de Marie a été de terminer ses 2 projets éditoriaux. Elle parvient donc à finaliser l’écriture de ses 2 premiers ouvrages :

  • Fleurs à l’Aquarelle des éditions Mango ;
  • J’ose créer des éditions Eyrolles.

Deux splendides livres que je vous recommande si le sujet vous intéresse !

La rédaction de ces manuels créatifs lui donna l’idée de créer ses propres cours. Car, la manifestation de ces 2 maisons d’édition prouvait une chose : le marché était là ! Elle sort donc sa première formation, Maîtriser les bases de l’aquarelle, en décembre 2017. Ses premiers cours en ligne enseignent les fondamentaux de la peinture à l’aquarelle à l’aide d’un programme pas-à-pas et de tutoriels vidéos très soignés.

Le thème des fleurs est selon elle la meilleure entrée en matière pour apprivoiser :

  • les mélanges de couleurs ;
  • la gestuelle ;
  • les harmonies ;
  • les techniques de l’aquarelle, tout en obtenant des résultats graphiques et contemporains.

C’est pourquoi elle crée ensuite son programme signature Fantastiques Fleurs. Elle profite alors de l’audience de son blog (avec sa liste d’email) et du public de ses livres pour promouvoir ses programmes de formation. Un troisième parcours intitulé Destination Digitale prend forme en 2019. Celui-ci est destiné aux artistes désirant apprendre à mettre en valeur leurs œuvres sur internet et à numériser proprement son art grâce à Photoshop.

Car, pour vivre de son art, Marie a vite compris qu’il fallait apprendre à le valoriser sur la toile. Elle est consciente que sa transition vers le statut d’artiste reconnu pour son savoir-faire tient à 2 choses :

  1. une communication stratégique et soignée sur plusieurs médias (blog, réseaux sociaux, évènements…) ;
  2. l’art de savoir mettre en valeur ses œuvres sur le web (photos, visuels, vidéos, etc.).

Les maisons d’édition lui ont clairement avoué que c’était précisément ces paramètres qui les avaient attirées vers elle.

« Si je m’étais contenté de faire uniquement de l’aquarelle dans mon coin, ça n’aurait pas changé ma vie. »

développer son business autour de son art

Découvrir les coulisses de la création du contenu artistique

Vous l’aurez compris, lorsqu’il s’agit de diffuser son art et ses œuvres sur la toile, Marie est une perfectionniste.

« Personnellement, quand je tombe sur une vidéo YouTube mal tournée, je change de vidéo. Il y a tant de contenus qu’on ne s’attarde pas sur ce qui ne nous convient pas, comme un mauvais angle de caméra ou un son médiocre. »

On ne cesse de la répéter, aujourd’hui, pour réussir sur internet, la qualité du contenu est primordiale, autant sur le fond que sur la forme.

Elle a par conséquent pris le temps de perfectionner sa manière de numériser ses peintures, de se filmer en train de dessiner. Elle a par exemple découvert qu’il était nécessaire de se filmer avec 3 vues :

  • de face pour s’adresser à ses élèves et présenter le matériel ;
  • de haut pour faire la démonstration des étapes de la création ;
  • de côté pour analyser l’angle du pinceau.

C’est en observant, en testant et en réajustant qu’elle a affiné seule ses propres techniques de prise de vue et de son. Elle a au fil du temps utilisé un matériel et un aménagement de plus en plus professionnel pour son petit studio d’enregistrement personnel. Et elle continue d’améliorer la qualité de ses cours en renouvelant régulièrement les vidéos. Son format d’enregistrement s’apparente à du semi-direct, elle n’a donc pas une grosse charge de travail au niveau du montage. Ce qui lui prend le plus de temps, c’est toute la partie préparation technique, ensuite elle est capable d’enregistrer les cours d’un programme en quelques semaines.

Conserver plaisir et créativité quand peindre devient un job

Réussir à vivre de son art et de sa passion semble idyllique, mais, qu’en est-il lorsque cela devient une obligation et non plus un loisir ? La créativité survit-elle lorsque l’art devient un métier ?

L’aquarelle était à l’origine une manière de souffler et de se détendre pour Marie.

« La pratique de l’aquarelle permet vraiment de déconnecter, je la conseille à toutes les personnes débordées à la recherche d’une activité ressourçante. »

Elle avoue que depuis que la peinture est devenue son gagne-pain, la frontière entre travail et loisir s’est considérablement estompée. Elle ne peut s’empêcher de penser à sa prochaine newsletter, au tournage d’une nouvelle vidéo, à l’idée d’un nouveau post dès qu’elle saisit son pinceau. L’autre conséquence, c’est qu’il est difficile de limiter son temps de travail lorsqu’on est passionné. Marie ne s’ennuie certes jamais, car son activité lui inspire de nouveaux objectifs toujours plus ambitieux et exaltants. Mais cette hyper stimulation peut vite se révéler épuisante.

« je ne savais plus vraiment quand m’arrêter, je n’avais pas de rythme, trop de projets… j’avais du mal à me trouver d’autres hobbies. »

Marie me confie qu’elle a ressenti le besoin d’écouter des podcasts et notamment certains de mes épisodes sur le développement personnel afin de faire le point et retrouver un équilibre.

« Écouter des témoignages d’autres entrepreneurs m’a déculpabilisé et m’a fait comprendre que mon business n’allait pas s’effondrer si je m’accordais du repos pendant les weekends. »

Cette problématique reste néanmoins l’apanage de tout entrepreneur passionné, je pense que la plupart d’entre vous en ont bien conscience. Car, au-delà de construire son propre business, il est essentiel de rester aligné avec ses ambitions de départ : s’épanouir dans une activité qui a du sens et qui nous rend plus libres. J’ai tiré de mes expériences des méthodes pour parvenir à se développer de façon durable sans épuiser son énergie dans du superflu. Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à jeter un œil à mon workbook gratuit : Créer sa routine de CEO sur mesure.

Vivre de son art et bâtir une équipe

Toute cette réflexion sur le lâcher prise et la gestion d’un bon équilibre nous emmène au stade que redoute beaucoup de web entrepreneurs, à savoir : déléguer ! Cette question finit toujours par se poser lorsqu’une entreprise cartonne. Mais ce n’est pas évident lorsque son succès a démarré à la sueur de son front et que l’on a toujours été seul à prendre des risques. Mais, Marie a dû sauter le pas pour la pérennité de son activité et sa santé mentale 😅.

« je devais gérer à peu près 200 mails par jour liés à ma formation, je n’arrivais plus à y répondre correctement, les personnes se livraient beaucoup et je ne pouvais pas continuer à ce rythme. J’en arrivais même au point d’avoir peur d’envoyer des messages au risque d’en recevoir davantage ! »

Après quelques nuits blanches, elle s’est souvenue d’un mantra souvent entendu dans le secteur de l’entrepreneuriat : “Recrute avant d’être prête !”.

Marie s’est donc progressivement entourée :

  • d’une personne à mi-temps pour répondre au mail ;
  • et de son compagnon pour gérer toute la partie marketing (pub Facebook, stratégie de contenu, etc.).

Elle m’avoue d’ailleurs que ce dernier a beaucoup plus de facilité à décrocher du boulot, ce qu’elle a encore tout de même un peu de mal à faire, mais elle est en bonne voie. Elle a toujours l’envie de faire plein de choses, mais elle sélectionne mieux ses projets et s’offre le luxe de choisir les propositions de partenariats au feeling.

Aujourd’hui, elle cherche une ou un content manager pour développer son audience de façon organique grâce à YouTube et l’entretien éditorial de son blog.

Grâce à cette nouvelle organisation, Marie Boudon peut se concentrer sur ce qui l’anime vraiment : l’aquarelle et la transmission de cet art.

Casser le mythe de l’artiste maudit avec Marie Boudon

Gagner de l’argent en tant qu’artiste, c’est en effet compliqué à moins d’avoir déjà un pied dans le milieu grâce à son réseau.

« Se contenter de vendre ses originaux sur les marchés de Noël ou essayer de le faire uniquement en galerie est un pari risqué. »

Certains réussissent de manière plus traditionnelle. Or selon Marie le meilleur moyen de vivre de son art est de miser sur autre modèle économique et d’utiliser la puissance du digital.

« Lorsque j’envisageais ma démission, je me suis dit : tu ne te lances pas sans stratégie. »

Son plan a donc été la vente de cours vidéo, un business model qui diffère de la vente de peintures. Il lui a fallu procéder par objectifs :

Pour Marie, l’artiste maudit est celui qui attend juste dans son atelier que les gens viennent acheter ses œuvres. Grâce à internet, on peut casser cette vision : les artistes parviennent à publier leurs créations un peu partout, à vendre des copies numériques de leurs œuvres… Marie a même été sollicitée pour la réalisation d’un puzzle et de palettes de peinture. La digitalisation permet de multiples possibilités dans le milieu artistique en plus d’attirer l’attention des marques. Un artiste peut difficilement faire une croix sur son portfolio en ligne aujourd’hui.

Toutefois, ce n’est pas pour autant qu’il faut sous-estimer les évènements physiques. À l’occasion de la vente de ses livres, Marie a remarqué qu’organiser des ateliers et aller à la rencontre de son public l’avait beaucoup aidé pour ses lancements.

Elle assure que même si son parcours semble réclamer beaucoup de compétences annexes, un tel succès est à la portée de tous ceux qui ont un talent ou une passion à partager. Il faut simplement décomposer ses projets, les diviser en sous-objectifs et avancer pas à pas : on observe les contraintes, on se renseigne, on se forme et l’on procède par étape.

« J’y suis arrivée sans aucune formation artistique, alors si l’on y met de la bonne volonté, il n’y a aucune raison d’échouer. »

Plutôt encourageant comme témoignage, non ? Si j’ai choisi de faire intervenir Marie Boudon sur Build Yourself, c’est parce que je sais pertinemment que vous êtes nombreux à rêver de développer un business pour libérer votre créativité. Un espoir trop longtemps étouffé par le choix de la raison, par manque de confiance, ou parce qu’on vous a convaincu qu’il était impossible de vivre correctement d’une activité artistique. Je suis donc ravie de vous avoir présenté un si bel exemple de réussite. J’espère que son intervention inspirante va permettre aux créatifs et artistes parmi vous de se donner les moyens d’entreprendre. Parce qu’il n’y a pas que ceux qui parlent de finance, de perte de poids ou de marketing qui peuvent générer des revenus en ligne, loin de là ! Dites-moi en commentaire ce que cela vous inspire !

Et si vous souhaitez commencer par développer la pratique de l’aquarelle en faisant le plein de positivité et de bienveillance, vous pouvez suivre Marie sur son blog, Instagram, ou sur YouTube 🌸🌼🌷!

+ VOIR LES COMMENTAIREs

- Hide Comments

ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

À lire absolument

Je suis Safia, votre mentore en podcasting !

Je suis une entrepreneure, une podcasteuse et une voyageuse régulière. Ma mission est d'aider les femmes à s'émanciper et à développer un business en ligne rentable qui va appuyer leur indépendance financière.

en savoir plus

hey !

Télécharge mon guide pratique

Si tu souhaites développer une communauté engagée et créer un contenu vivant que l'on peut consommer à tout moment, le podcast est fait pour toi ! Découvre dans ce guide de 15 pages comment te lancer sereinement.

guide gratuit

3 étapes pour lancer son podcast

    accueil
    ressources

    © 2022 collective corp   | Mentions légales | politique de confidentialité  | SITE CREDIT 

    podcast
    contact

    CE SITE NE FAIT PAS PARTIE DU SITE WEB FACEBOOK OU DE FACEBOOK, INC. EN OUTRE, CE SITE N’EST PAS ENDOSSÉ PAR FACEBOOK EN AUCUNE FAÇON. FACEBOOK EST UNE MARQUE DÉPOSÉE DE FACEBOOK, INC.