Podcast Build Yourself

Les erreurs à éviter pour vendre ses offres en ligne

En tant que web entrepreneure, je réalise régulièrement des rétrospectives. J’analyse ce que j’ai fait pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné. Je peux ainsi transmettre les enseignements que j’ai tirés de mon bilan. Donc, place au compte rendu ! Je vais vous confier 9 erreurs à ne pas commettre que ce soit avec la vente […]

comment se lancer dans l'affiliation

faut-il souscrire à canva pro ?

le mindset qui m'a permis d'atteindre mes premiers 100k

en tendance :

je m'appelle safia

Mon but avec ce site internet est de t'aider à développer ton business en ligne non seulement grâce au podcast, mais aussi grâce à des méthodes qui ne sont pas énergivores.

hello,

Prêt.e à lancer ta newsletter ?

JE ME LANCE

Télécharge mon workbook gratuit pour découvrir les 3 étapes qui vont t'aider à mettre en place ta stratégie de marketing par email

9 erreurs à éviter dans le lancement de sa formation en ligne

En tant que web entrepreneure, je réalise régulièrement des rétrospectives. J’analyse ce que j’ai fait pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné. Je peux ainsi transmettre les enseignements que j’ai tirés de mon bilan. Donc, place au compte rendu ! Je vais vous confier 9 erreurs à ne pas commettre que ce soit avec la vente de ses accompagnements ou dans le lancement de prestations sur internet. Car je sais que vous vous êtes certainement investis dans la création d’un produit numérique ou d’une formation cette année. J’ai envie de vous aider à mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir les meilleurs résultats. D’ailleurs, j’en profite pour vous avertir que j’ai mis à disposition une feuille de route qui vous aidera à créer votre programme signature téléchargeable en fin d’article. Sans plus tarder, voici ce qu’il ne faut pas faire pour bien vendre ses offres digitales.

1- Ne pas prévoir de stratégie marketing

Cela fait maintenant 4 ans que je vends des produits digitaux. J’ai commencé en 2017 avec un premier e-book sur Pinterest qui faisait 80 pages. Je me demande encore comment j’ai pu vendre un truc qui faisait 80 pages comme ça ! Mais bon, il apprenait aux blogueuses à utiliser Pinterest pour générer du trafic sur leur site. Depuis, j’ai sorti différents produits digitaux, des formations, des memberships et quelques accompagnements.

La première erreur, je l’ai justement commise à l’époque de ce fameux e-book. À l’époque, je ne savais pas ce qu’était une page de vente et je n’avais tout simplement pas de stratégie marketing. Je n’y étais pas formé. Donc quand j’ai lancé ce e-book, je n’avais pas de séquence d’e-mails. j’envoyais juste un mail de temps en temps à ma liste en disant : « salut j’ai créé ce e-book qui t’apprend à utiliser Pinterest pour ton blog… voici mes résultats… tu peux l’obtenir en cliquant sur ce lien !

J’ai vendu 121 e -books le premier mois ! Ce qui était juste incroyable pour moi. Cependant, ça ne m’a pas non plus rendu riche puisque c’était un produit numérique à 9 €. Mais, je trouvais ça super et j’étais très optimiste. Sauf, que je n’avais pas pensé à la suite… sur les mois qui ont suivi mes ventes ont été très irrégulières.

Il faut savoir qu’en moyenne, une personne a besoin de voir un produit 7 fois avant de se décider à l’acheter. Quand on y pense, ça fait beaucoup ! J’avais donc vraiment du pain sur la planche de ce côté-là. Pour que votre audience en sache beaucoup plus sur vous, sur le problème que résout votre offre il faut mettre en place une stratégie marketing. Et ce n’est pas uniquement qui l’affirme. 59 % des marketeurs B2C prévoient d’augmenter leurs dépenses dans le domaine du marketing de contenu cette année.

2- Délivrer trop d’information dans un seul programme

Erreur numéro 2 : vouloir trop en donner. C’est bien d’être généreux et de vouloir aider les gens avec un maximum de données. Mais, si vous donnez trop d’informations, votre cible va se sentir un peu submergée et n’ira pas au bout des choses. Lorsque vous créez une offre digitale, ne faites pas en sorte de mettre absolument toutes vos connaissances à l’intérieur. Ce qu’il faut, c’est vraiment élaborer une feuille de route. Partager une stratégie qui va pouvoir amener vos clients d’un point A à un point B sans encombre.

vendre ses offres digitales

La valeur de votre produit numérique ne réside pas dans le nombre de modules ou de leçons. Ce qui fait la valeur de votre offre digitale c’est la transformation que l’on obtient grâce à elle. Vous avez fait l’effort de créer une véritable stratégie. Prendre toutes vos connaissances pour regrouper seulement ce qui fonctionne afin d’en faire un véritable système à s’approprier.

La plupart des informations se trouvent aujourd’hui gratuitement sur le web. Toutefois, en réaliser le tri nécessite énormément de recherche, de temps et de tests pour réussir à en tirer parti. C’est comme si vous essayiez de construire un meuble Ikea avec des outils de maison du monde et de Castorama : c’est un peu bancal.

Par ailleurs, les théoriciens de l’apprentissage soutiennent que l’information, facile d’accès et aisément acquise, détruit la connaissance. Un trop plein d’informations anéantit le besoin et le désir d’apprendre. Donc, lorsque vous créez votre offre, pensez à la transformation que l’on va obtenir grâce à vous et ne vous contentez pas de mettre absolument tout ce que vous savez dans votre programme, ce n’est pas le but, on n’achète pas un programme pour ça.

3- Ne pas prendre soin de sa liste e-mail

La 3e erreur que j’ai commise au cours de ces 5 années d’entrepreneuriat, c’est de ne pas prendre soin de ma liste d’e-mails. Vous m’avez sûrement déjà entendu le dire une fois pourquoi votre liste d’e-mails devrait être une priorité. J’ai même un épisode de podcast qui traite de l’importance de l’emailing. Une récente étude menée par Criteo indique même que 21 % des shoppers sont influencés par les e-mails reçus de la part de marques.

Toutefois, créer sa liste d’e-mails ce n’est pas une finalité en soi. Ce qu’il faut, c’est :

  • entretenir la relation avec l’audience ;
  • créer un rendez-vous ;
  • partager de la valeur ;
  • montrer les coulisses de son business ;
  • dévoiler un peu de votre histoire pour inspirer.

Sans cela, lorsque vous allez envoyer des e-mails de promotion pour votre offre, eh bien vous n’aurez pas de retour. Vous allez avoir soit des désabonnements soit des personnes qui n’ouvriront même pas vos messages.

Cela est vrai pour toutes opérations promotionnelles en ligne finalement. Par exemple, si vous voulez vendre à travers Instagram stories, avant de promouvoir vos offres, il faudra publier des stories juste pour discuter avec les internautes, pour échanger et créer une relation. La liste d’e-mails est un super outil pour vendre à condition d’avoir pris le temps d’entretenir un lien au préalable.

4- Penser que sa prestation doit être parfaite dès le premier lancement

Passons maintenant à l’erreur numéro 4 : penser que quand on vend une offre digitale, elle doit être parfaite dès le début. Laissez-moi vous dire que si lorsque votre offre est parfaite au moment du lancement, c’est que vous l’avez lancé probablement trop tard !

Ce qu’il faut savoir que dans 99 % des cas, le premier jet d’une offre digitale, d’une formation, ou d’un accompagnement, n’est jamais la version finale. Car c’est avec les retours des premiers clients, avec leurs questions que vous allez faire évoluer votre offre et même monter en compétences. Vous devrez forcément effectuer des ajustements et des améliorations pour que votre prestation corresponde véritablement aux besoins de votre audience.
On se dit souvent : je vais attendre le mois de juillet pour lancer mon offre, parce que d’ici là je pourrais finir telle ou telle chose. Mais non ! C’est une excuse ! Dès lors que vous avez un enseignement, une transformation à proposer, ça suffit pour vous lancer. Ne repoussez pas sans arrêt la mise en vente de votre offre parce qu’en réalité vous êtes victime de pensées limitantes, de fausses croyantes. Vous vous autosabotés.

Pour obtenir les résultats à la hauteur de vos ambitions, sortez des sentiers battus, faites des choses inconfortables ! Vendre au début ce n’est pas facile, c’est un moment qu’on redoute. Mais, comme la première fois où l’on apprend à nager, il faut se jeter à l’eau !

promouvoir ses prestations en ligne

5- Ne pas prévoir de phase de prélancement

On arrive maintenant à la 5e erreur. Le fait de ne pas construire une phase de prélancement. Avant d’organiser la sortie d’une offre, il y a toute une phase de prélancement comme son nom l’indique où vous allez partager du contenu de valeur en lien avec votre produit payant. Cette étape sert à sensibiliser et préparer votre audience pour chauffer la salle comme j’aime bien le dire.

Au début, je ne savais pas qu’il fallait faire tout ça. J’ai donc publié des épisodes de podcast sans planification, sans stratégie. Quel dommage ! Parce que quand est venu le moment de lancer mes offres payantes, j’avais déjà publié du contenu en lien avec elles 6 mois avant. Alors qu’il aurait été bien plus pertinent de réserver ces épisodes pour le prélancement.

Maintenant, je conseille toujours de planifier ses lancements dans l’année et ensuite de réfléchir à sa production de contenu. De cette manière, vous serez sûr de publier le bon contenu au bon moment. Pensez à préparer votre audience à ce qui arrive plutôt que de débarquer du jour au lendemain avec une offre digitale, c’est ultra important pour convertir.

6- Avoir peur d’y aller à fond pour vendre ses offres en ligne

La 6e erreur que je voulais mentionner ici, c’est qu’il m’est arrivé de ne pas y aller à fond et de baisser les bras. J’ai lancé un produit en 2018 qui ne s’est pas vendu. Ça a été un échec et ça m’a pas mal affecté. Du coup, à ce moment-là je craignais de reproduire cette défaite. Donc je n’étais plus au max de mes capacités. Cela se ressentait quand je parlais de mes offres et ma peur se reflétait dans toutes mes actions. Par exemple, j’avais décidé que je n’allais finalement pas envoyer les x mails que j’avais prévu que je n’allais pas forcément mettre en ligne les publications que j’avais préparées. Je ne voulais plus produire de contenu pour être visible. Bref, je m’autosabotais.

C’est ce qu’on appelle l’anxiété de performance. Un vrai cercle vicieux. Ce phénomène atteint particulièrement les personnes qui ont été peu confrontées à l’échec. Par exemple, les étudiants anxieux de leur performance ont souvent un niveau de réussite plus faible que les
Autres. Et l’écart s’accentue lorsque la tâche est difficile. Ils développent moins d’habiletés, car leurs agissements sont dictés par leur souci de réussite parfaite.

À l’époque, victime de ce perfectionnisme, je faisais un peu des lancements dans l’ombre, silencieux. Depuis, j’ai appris à m’en défaire et à me libérer. Maintenant quand j’organise un lancement j’y vais à fond et je n’hésite plus à faire en sorte d’atteindre un maximum de personnes.

Donc, même si vous n’obtenez pas le résultat à la hauteur de vos objectifs, ce n’est pas grave. Terminez, allez jusqu’au bout de votre lancement. L’idée c’est de ne pas avoir de regrets au moins, vous serez en mesure de dire : j’ai fait tout ce qu’il fallait. Cela vous permettra de voir ce qui a bien fonctionné, ce qui n’a pas marché et comment vous allez pouvoir changer les choses. On ne fait jamais 100 000 € d’un coup, à part si vous êtes je ne sais qui. Dans la plupart des cas, ce qui compte c’est juste de se jeter à l’eau, de faire ce premier lancement. Ensuite, il faudra se relancer plusieurs fois avec des améliorations avec de nouvelles stratégies, etc. L’annonce de votre offre doit devenir une partie de plaisir, c’est un bel événement pour votre entreprise, donc autant faire en sorte d’apprécier le voyage !

7- Négliger le format vidéo dans la vente de coaching ou de formation

vendre produits numériques

Ma 7e erreur c’est que j’ai longtemps négligé la vidéo. Je ne parle pas de chaîne YouTube. Mais, du contenu vidéo de type live, master class, etc. À cause de mon côté introverti, je craignais de faire ce genre de chose. Et c’est dommage parce que le format vidéo est excellent pour plusieurs raisons :

  • il nous permet d’interagir en direct ;
  • de créer une véritable connexion avec votre audience en 20 ou 30 min voire 1 h ;
  • de partager de la valeur
  • de répondre aux questions tout de suite.

C’est génial pour votre cible, parce qu’ils accèdent à un aperçu direct de votre expertise et de votre pédagogie et de qui vous êtes. Donc, soit ils accrochent, soit ils n’accrochent pas.

Pour convertir, c’est plus simple parce que, vous le savez, on achète chez des gens qu’on connaît, qu’on apprécie et en qui on a confiance. C’est pourquoi dans mon programme The Rising entrepreneur j’enseigne des stratégies de vente autour des Lives et des ateliers en ligne. Car c’est ce qui fonctionne le mieux actuellement. Et j’ai envie de vous dire que si vous avez peur de faire des Lives, je vous comprends parce que je suis passé par là. Aujourd’hui encore, j’ai la petite boule au ventre avant d’appuyer sur le bouton live. Mais je le fais quand même, j’appuie sur le bouton, je lance le direct puis je discute, je réponds aux questions et tout devient plus fluide. J’y prends beaucoup de plaisir parce que c’est hyper enrichissant pour d’échanger avec notre communauté.

Donc si ça vous intimide, commencez avec des stories vidéo. Faites des petites stories pour partager des astuces, des coulisses, dire comment vous vous sentez, ce sur quoi vous travaillez… allez-y doucement, mais testez parce que c’est en un format qui vaut le coup.

8- Ne pas déléguer assez tôt

Faux pas numéro 8 : ne pas déléguer assez vite. Si vous avez les moyens de mandater des tâches, faites-le. Parce que concevoir une formation, par exemple, est très chronophage. Personnellement, je délègue la partie montage des leçons et également la création de slides. Je crée un modèle qui regroupe les polices, certaines couleurs, le style de photos, une certaine mise en page, puis je transmets la réalisation des autres leçons à quelqu’un.

Mon job c’est d’enregistrer les leçons. Je vous avoue que ça change la vie parce que si l’on fait tout seul ça peut prendre énormément de temps. Dans ces circonstances, la fin de la création de notre offre peut être assez difficile.

Donc si j’ai un conseil à vous donner : déléguer autant de choses que possible. Si vous tenez vraiment à créer les leçons vous-même, mandatez d’autres choses pour vous laisser du temps. Essayer de ne pas avoir à gérer absolument tout dans votre activité. L’idée c’est de déléguer avant d’être sous l’eau, comme ça vous serez sûr d’avoir déjà des personnes actives et qui vous conviennent dans votre équipe.

9- Ne pas anticiper la croissance de son business

lancer offre digitale

La dernière erreur à éviter c’est de ne pas penser au-delà du lancement et de ne pas prévoir de croissance particulière. Avant, j’organisais un lancement puis, une fois qu’il était terminé, je passais à autre chose. Je reparlais de mon offre digitale peut-être de temps en temps, mais pas de manière active. Puis, en 2020, j’ai appris à :

  1. stabiliser mon business ;
  2. générer des revenus en dehors des lancements (notamment grâce à l’automatisation).

Les questions à vous poser une fois que vous avez fini de vendre votre offre sont :

  • quelle stratégie allez-vous adopter pour attirer continuellement de nouveaux clients ?
  • Avez-vous besoin de mettre à jour le contenu ?
  • Devez-vous mettre en place certains événements ?
  • Allez-vous faire des collaborations ?

Lorsqu’on crée une offre, c’est parce que ça nous tient à cœur. On a donc envie de développer ce projet sur la durée. Il faut alors prendre le temps de se poser pour y réfléchir et mettre tout en perspective. Ça fait vraiment la différence. De plus, avoir un aperçu de sa croissance c’est ultra motivant et ça donne une ligne directrice.

Pour conclure sur ces faux pas à éviter, j’en profite pour vous annoncer que si vous souhaitez travailler avec moi pour vendre vos offres digitales, n’hésitez pas à m’écrire. Je peux vous accompagner de la stratégie de lancement à l’automatisation de celle-ci pour stabiliser et développer vos revenus. Contactez-moi, sur Insta ou par mail, j’ai un programme d’accompagnement de groupe qui pourrait peut-être vous correspondre. Le but est de discuter pour être sûr que ce programme est fait pour vous. Parce qu’on travaillera ensemble. C’est un une offre premium et je vous en dirai davantage avec plaisir.

Cela fait maintenant 4 ans que j'ai une activité sur le web et j'ai eu le temps de tester énormément de choses et de faire plein d'erreurs en matière de création d'offre mais aussi de vente. J'ai donc décidé de faire un petit roundup de ce que vous pouvez éviter de votre côté pour obtenir des résultats plus rapidement que moi.C'est l'épisode parfait pour vous si vous souhaitez créer une offre digitale type formation en ligne, membership etc. mais que vous voulez bien faire les choses ou si vous avez déjà une offre, mais que vous avez besoin d'un petit coup de pouce.Cela fait maintenant 4 ans que j'ai une activité sur le web et j'ai eu le temps de tester énormément de choses et de faire plein d'erreurs en matière de création d'offre mais aussi de vente. J'ai donc décidé de faire un petit roundup de ce que vous pouvez éviter de votre côté pour obtenir des résultats plus rapidement que moi. C'est l'épisode parfait pour vous si vous souhaitez créer une offre digitale type formation en ligne, membership etc. mais que vous voulez bien faire les choses ou si vous avez déjà une offre, mais que vous avez besoin d'un petit coup de pouce.Découvrez dans cet épisode de Build Yourself les erreurs à éviter dans la création et la vente de votre offre digitialeVous avez créé une formation en ligne ? Dévoucrez les 9 erreurs communes qui peuvent vous couter des ventes.Découvrez 9 erreurs à éviter dans la création et le lancement de votre offre digitale

+ VOIR LES COMMENTAIREs

- Hide Comments

ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

À lire absolument

Je suis Safia, votre mentore en podcasting !

Je suis une entrepreneure, une podcasteuse et une voyageuse régulière. Ma mission est d'aider les femmes à s'émanciper et à développer un business en ligne rentable qui va appuyer leur indépendance financière.

en savoir plus

hey !

Télécharge mon guide pratique

Si tu souhaites développer une communauté engagée et créer un contenu vivant que l'on peut consommer à tout moment, le podcast est fait pour toi ! Découvre dans ce guide de 15 pages comment te lancer sereinement.

guide gratuit

3 étapes pour lancer son podcast

    accueil
    ressources

    © 2022 collective corp   | Mentions légales | politique de confidentialité  | SITE CREDIT 

    podcast
    contact

    CE SITE NE FAIT PAS PARTIE DU SITE WEB FACEBOOK OU DE FACEBOOK, INC. EN OUTRE, CE SITE N’EST PAS ENDOSSÉ PAR FACEBOOK EN AUCUNE FAÇON. FACEBOOK EST UNE MARQUE DÉPOSÉE DE FACEBOOK, INC.